.
Thursday 21st of September 2017    

Notes de cours DME

Cours du Master CST-SI2D

Formation Ec. Doctorale

Identification




Home Séminaire de recherche SEPHIS
spiele gratis juegos play game lastautonews.com free games auto japan free games
spiele gratis juegos play game lastautonews.com free games auto japan free games
Séminaire SEPHIS PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 03 Novembre 2011 23:02

 

2014-2015

MARDI 16 DÉCEMBRE

Bookmark and Share

 

Seminaire SEPHIS (Séminaire de l'Epistémologie, Philosophie et Histoire des Sciences)

Avec le soutien de :

Département de Philosophie

Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education - ESPE

Laboratoire de Mathématiques J.A. Dieudonné

Centre de recherches d’histoire des idées - CRHI

 

 

 

SÉMINAIRE D’ÉPISTÉMOLOGIE, PHILOSOPHIE ET HISTOIRE DES SCIENCES


2014-2015

MARDI 16 DÉCEMBRE

Parc Valrose
Salle de conférences, bâtiment de mathématiques (Laboratoire Dieudonné)

17 heures

LES MEMRISTORS POURRONT-ILS AIDER
À CONSTRUIRE DES ORDINATEURS IMITANT LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU

par René LOZI

(ESPE/Université de Nice Sophia Antipolis)

En 1971 Leon O. Chua, professeur d’électronique à l’université de Berkeley, après avoir conduit une réflexion de type axiomatique sur la loi d’Ohm reliant intensité et voltage dans les circuits électriques, postula l’existence d’un « quatrième élément » électrique complétant les trois autres éléments : résistance, condensateur et bobine d’induction. Il nomma memristor cet élément (acronyme de memory resistor). Son résultat, passé inaperçu, est revenu à la surface le 1er mai 2008, dans un article faisant la couverture de Nature, quand les laboratoires Hewlett-Packard ont réussi à construire un nano-memristor fonctionnel.

Depuis cette date l’étude des memristors (et des autres éléments à mémoire comme les meminductors et memcapacitors) a pris un essor fulgurant avec la publication de dizaines d’articles et l’organisation de nombreux colloques sur le sujet. Actuellement les laboratoires Hewlett-Packard investissent les trois-quarts de leur budget de recherche à l’étude d’un nouveau type d’ordinateur « The machine » dont la mémoire est basée sur le concept de memristor.

Grâce à l’utilisation de dérivées fractionnaires, nous développerons un cadre mathématique général (la Memfractance) pour tous ces éléments (et leurs généralisations : memristor, meminductor, memcapacitor, de 2ème et 3ème ordre) avec une généralisation de la loi d’Ohm aux circuits électriques les contenants.
Nous discuterons également l’idée de Leon Chua selon laquelle les memristors peuvent mieux simuler le fonctionnement des synapses et des équations de Hodgin-Huxley et sont les bons composants électroniques pour permettre de construire des ordinateurs imitant le fonctionnement du cerveau.

18 heures 10

THE CULTURE OF MACHINES IN THE 16th-17th CENTURIES :
A BRIDGE BETWEEN MACHINERIES AND CONCEPTUAL FRAMEWORKS IN PHYSICS MATHEMATICS RELATIONSHIP

par Raffaele PISANO (Département de Physique, Université de Lille 1)

Based on my recent studies, I provide here a historical and epistemological feature on the role played by machines and machineries within physics and mathematics relationship: to show that the relations between theoretical science and the construction of machines cannot be given taken for granted, a priori. My analysis is mainly based on the culture of machines around 16th and 17th centuries, namely the epoch of late Renaissance and Early Modern Age epoch. For, this is the period of the scientific revolution and this age offers much abundant interesting material for researches into the relations of theoretical science/construction of machines as well, too. Particularly, a discussion concerning the relationship between science theory (physics-mathematics) and the development of science art crafts (technique) produced by non-recognized scientists in a certain historical time is presented. The main questions are: when and why did the tension between science (physics, mathematics and geometry) give rise to a new scientific approach to applied discipline such as studies on machines and machineries? What kind of science was (if) used (if at all) for projecting machines and machineries? Was science at the time a necessary precondition to build a machine? Therefore, a) I will focus on the difference between Aristotelian-Euclidean and Archimedean approaches and we will outline the heritage of these two different approaches in late medieval Middle Ages and Renaissance science, and b) I will apply my reconstructions to some historical–epistemological problems on science/technology/constructions of machines. The problem of perpetual motion will play an important role in this context.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° Les séminaires sont ouverts à tous. °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Séminaire soutenu par l'ESPE, le CRHI et le Laboratoire Dieudonné

Mise à jour le Jeudi, 11 Décembre 2014 11:47
 
bottom

Animé par Joomla!. Designed by: Joomla mobile theme celebrity search Valid XHTML and CSS.